Loin de moi l’idée de me prendre pour Jean de La Fontaine en vous proposant une fable, mais récemment je regardais un reportage sur des animaux marins qui m’a fait penser à la situation de certaines organisations en entreprises.

Difficile d’abord de faire le rapprochement avec un collaborateur de l’entreprise, lorsque nous faisons connaissance avec l’animal en question, la pieuvre : 8 bras, 3 cœurs et 9 cerveaux. Certes, aucune personne ne répond à ce signalement, mais la pieuvre connaît une situation que rencontrent certains salariés : l’impossibilité de transmettre leurs savoirs.

En ce qui concerne les pieuvres, ce frein à l’évolution correspond à un sacrifice rituel. En effet, la femelle fécondée pond ses œufs en grappes sur le plafond d’une niche rocheuse. Pendant six semaines, elle va les surveiller et leur apporter un soin exclusif sans même manger. Lorsqu’ils éclosent, elle meurt, trop affaiblie. Cela empêche donc toute transmission des savoirs, chaque génération devant tout réapprendre.

Mais, des conditions de vie plus dures, concrètement une raréfaction des proies à chasser, amèneraient les pieuvres à modifier leur comportement. Face à cette crise, les pieuvres se socialiseraient, ce qui permettrait aux jeunes pieuvres d’apprendre les trucs et astuces des plus vieux. Cette transmission des savoirs amènerait ainsi la pieuvre à faire un bond dans l’évolution.

Vous faites aussi le rapprochement ?